Tweet #HistoiresTwitter Well being blog

Translate

Thursday, January 18, 2018

Utilisations de la plante de Cassia Tora ;

Les propriétés médicinales de Cassia Tora, Utilisations médicinales de Cassia Tora, Contre-indication pour l'utilisation à long terme de Cassia Tora;

Avantages sanitaires de Cassia graines ;

Quelle est la plante de Cassia Tora ?

Cassia Tora est une plante herbacée annuelle foetid. La plante peut grandir de 30 à 90 centimètres de haut et se compose de feuilles pennées alternées avec des folioles principalement avec trois paires opposées qui sont de forme obovate avec la pointe arrondie. Les feuilles poussent de trois à quatre centimètres et demi. Les tiges ont un feuillage odorant distinct quand elles sont jeunes. Les fleurs se présentent par paires à l'aisselle des feuilles à cinq pétales et de couleur jaune pâle. Cassia Tora est une boisson verte pour la santé à base de plantes, pure, naturelle et non polluée, dans certains pays, on pense qu'elle rajeunit la vision humaine. En outre, le thé a créé un nouveau terme de café-thé, en raison de son goût mystérieux mais très riche et son arôme de café, sans couleur artificielle et sans caféine, et pourrait être un substitut plus sain pour le café et les sodas. Depuis Cassia Tora a un caractère germicide et antiparasitaire externe, il a été utilisé pour traiter les maladies de la peau telles que la lèpre, la teigne, les démangeaisons et le psoriasis et aussi les morsures de serpent.

Propriétés médicinales de Cassia Tora :

Cassia Tora est riche en propriétés médicinales, la compréhension de ces propriétés aidera à mieux utiliser cette plante et à connaître les conditions dans lesquelles elle doit être évitée, la plante se caractérise par :
Anthelminthique et Vermifuge; il est utilisé pour détruire les vers parasites.
Antioxydant; il neutralise l'effet oxydant des radicaux libres et d'autres substances.
Antiparasite; il expulse les vers parasites tels que les helminthes et autres parasites du corps.
Antipérioditique; il prévient les symptômes réguliers de récidive d'une maladie, comme dans le paludisme.
Antiseptique; il est capable de prévenir l'infection en inhibant la croissance des agents infectieux.
Dépuratif c'est un agent purifiant.
Laxatif et purgatif; il tend à stimuler ou faciliter l'évacuation des intestins.
Hépato protecteur et Stomachique; il prévient les dommages au foie et stimule également l'activité gastrique.

Utilisations médicinales de Cassia Tora :

Cassia Tora a de nombreuses utilisa. Les graines des plantes sont comestibles, les jeunes feuilles peuvent être cuites comme légume tandis que les graines grillées sont un bon substitut au café, ses fleurs peuvent être ajoutées aux aliments.
La plante de Cassia Tora peut être utilisée comme pesticide naturel dans les fermes biologiques et sa poudre est la plus couramment utilisée dans l'industrie des aliments pour animaux de compagnie.
Les graines et les feuilles sont également utilisées pour traiter les maladies de la peau et ses graines peuvent être utilisées comme laxatif, les feuilles de Cassia Tora sont utilisées pour traiter l'arthrite et les gonflements.

Avantages sanitaires des graines de Cassia:

Les graines sont utilisées comme substitut du café et ont des propriétés antioxydants. Ils protègent le foie contre les dommages, et sont utilisés pour traiter l'herpès, les maladies des yeux et guérir les plaies infectées. Ils ont une action hypertensive et sont utilisés pour abaisser la tension artérielle.
L'apport des graines soulage laconstipation. Aussi l'apport de graines grillées aide dans les maux de tête.
Extérieurement, les graines sont écrasées dans du vinaigre ou de l'alcool et appliquées sur l'eczéma, ou la pâte de graines avec du curcuma et de l'huile de moutarde est appliquée par voie topique.
La décoction de plante entière est donnée comme vermifuge et purgative.
La racine de la plante est utilisée comme un tonique amer, stomachique et les feuilles comme apéritifs anti-périodiques et Anthelmintic.

Avantages nutritionnels de Cassia Tora :

Les feuilles de Cassia Tora sont abondamment consommées dans les régions du Sahel, surtout au début de l'hivernage, elles poussent très vite dès les premières pluies et après une semaine les feuilles devraient être consommables dans les sauces au couscous africain. C'est une plante de secours qui intervient pendant la période difficile de l'année.

Contrindication :

Il est sain de prendre Cassia Tora à faible dose pour une courte période, mais ne prenez pas de dosage excessif. En excès, il a de nombreux effets néfastes, tels que la diminution des globules rouges, la réduction du poids et l'ingestion d'eau. Chez les mâles, la numération des spermatozoïdes peut être réduite et provoquer des mouvements lâches, ainsi qu'un léger effet diurétique. S'il vous plaît noter, cette plante ne devrait pas être prise pour une période à long terme.
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Saturday, December 30, 2017

Comment guérir les maladies de la circulation ;

Comment faire la cure contre l’hypertension, la cure de citron, la cure d’oignon cru, la cure d’ail, la guérison du paludisme, Traitement des diarrhées et des parasites intestinaux ;

Comment faire la cure contre l’hypertension ;

Comment faire la reforme alimentaire ;

Utiliser les aliments favorables :

Les fruits sont favorables, surtout le citron est un épurateur du sang. L’orange, l’ananas pris le matin à jeun, le raisin, la pomme, et la banane bien mûre sont tous des fruits bénéfiques à la santé. Les légumes comme la carotte, la tomate, la laitue sont favorables à l’organisme. Utilisation abondante de l’ail cru et l’oignon cru est recommandée. Le miel, l’huile de tournesol, de maïs, d’olive ont les vertus nutritives. Sans oublié le sel marin iodé, et le magnésium qui se trouve dans les dattes, laitue et le raisin.

Comment faire la cure contre l’hypertension :

La cure de citron matin et après midi :

1er semaine : 2 citrons par jour ;
2 ème semaine : 4 citrons par jour ;
3 ème semaine : 6 citrons par jour ;
4 ème semaine : 4 citrons par jour ;

La cure d’oignon cru :

1er semaine : ½ oignon par jour ;
2 ème semaine : 1 oignon par jour ;
3 ème semaine : 1,5 oignon par jour ;
4 ème semaine : 2 oignons par jour ;
5 ème semaine : ½ oignon par jour ;

La cure d’ail :

Ecraser ou hacher dans de l’huile d’olive deux gousses d’ail. En tartiner des tranches de pain et manger au petit déjeuner. Pour la circulation et la tension manger des olives.

La guérison du paludisme :

Traitement du foie consiste de prendre huile d’olive plus jus de citron, par 1c d’huile d’olive avec 2c de jus de citron, boire à jeun demi heure avant le déjeuner.

Traitement des troubles digestifs liés au paludisme :

Fruits et feuilles de tamarinier, piler les fruits avec la graine plus un peu d’eau, filtrer et boire un verre le soir au coucher ou le matin à jeu.

Traitement des diarrhées et des parasites intestinaux :

Kinkeliba, prendre 1c de poudre de feuille de kinkeliba plus un peu d’eau, bouillir et boire. Ou prendre quatre à cinq cuillerées à café de kinkeliba dans la journée.

Traitement spécifique de l’accès paludéens en cas de crise :

Nîmes et Kinkeliba ; à bouillir dix minutes et se laver deux fois par jour. Ou bien Nîmes ; à bouillir dix minutes et se laver deux fois par jour et demi verre tous trois jours. 
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Tuesday, December 19, 2017

Les soins par des plantes Médicinales ;

Les aliments recommandés, les boissons convenables, la cure contre l’ulcère gastroduodénal, les tisanes cicatrisantes ;

Guérir les maladies digestives ;

La reforme alimentaire ;

Les éléments à consommer modérément :

Les pâtes aliments ; voire les alimentsconvenables ;
Les légumineuses ;

Les aliments recommandés :

Tous les légumes ;
Tous les tubercules ;
Les céréales complètes ;
Les pâtes complètes ;
Les pains complets ;
Les pâtisseries ou galets de la main ;
Les huiles végétales non raffinées ;
Le yaourt ou le lait caillé ;
Le miel de bonne qualité ;
Tous les fruits frais ;
Les fruits doux comme dattes et bananes ;
Les fruits mi acides, comme mangues, goyaves, pommes, raisins ;
Les fruits acides, comme ananas, citrons, tomates,

Les boissons convenables :

Eaux de pluie purifiées,
Les jus de fruits,
Les infusions légères,
Le quinquéliba à la fin des repas.

La cure contre l’ulcère gastroduodénal :

Le bain de siège froid ;
La respiration profonde ;
il y a deux types de respiration profonde ;
La respiration à trois temps et la respiration à quatre temps ;
L’huile d’olive et le jus de citron, boire à jeun demi heure avant le petit déjeuner, (1c d’huile d’olive plus 2c de citrons) ;
La citronnade chaude et le miel, un verre chaude d’eau avec demi verre jus de citron plus 1c de miel, boire après le repas.

Les tisanes cicatrisantes :

Troisième formule est l’euphorbe hérissée ;  deux poignées d’euphorbe hérissée à bouillir dans un litre d’eau pendant 10 à 15 mn, passer et boire un verre matin, midi et soir, pendant une semaine. 

Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Sunday, December 3, 2017

La peau, les Cheveux et les ongles;

L’exigence de l’apparence saine, les facteurs de la beauté de l’intérieur, la protection contre les agressions externes ;

Comment entretenir la peau, les cheveux et les ongles ;

Les auxiliaires de la beauté ;

L’épiderme, les cheveux et les ongles se régénèrent tout au long de la vie. Baromètre de l’état de santé général, ils reflètent la qualité de la nourriture que nous absorbons. Pour avoir une belle peau et de beaux cheveux, il est important d’observer un régime équilibré, de boire beaucoup d’eau et de se protéger des substances nocives.

 L’exigence de l’apparence saine :

La peau, premier organe du corps par ses dimensions, exige un apport important d’éléments nutritifs. En effet, ses couches superficielles sont éliminées en permanence, et doivent être régénérées par des cellules qui se divisent en profondeur. Certaines de ces cellules sont spécialisées dans la production des cheveux et des ongles. Une peau saine protège l’organisme des infections en l’aidant à éliminer les bactéries qui se déposent à sa surface. Médecins et diététiciens demandent parfois une analyse des sels minéraux présents dans les cheveux afin d’évaluer la qualité de l’alimentation de leur patient. Ils s’appuient aussi sur l’examen des ongles, dont l’aspect peut trahir une carence alimentaire, comme des taches par exemple, indiquent un manque de zinc.

Les facteurs de la beauté de l’intérieur :

Les fruits et les légumes fournissent les divers sels minéraux et vitamines nécessaires à l’entretien de la peau, de la chevelure et des ongles. Les huiles végétales et oléagineux comme noix, noisettes, etc. procurent des acides gras essentiels et indispensables à l’intégrité des cellules de l’épiderme. La consommation de fibres et d’eau surtout au moins 1,5 litre par jour contribue à régler l’activité intestinale et à maintenir la pureté du teint.

La protection contre les agressions externes :

L’épiderme doit être protégé du vieillissement dȗ au rayonnent solaire par une crème adapté au type de peau. L’utilisation de lampes à ultraviolets est fortement déconseillée, car ces rayons réduisent la tonicité et l’élasticité de l’épiderme. Il est essentiel de ne pas fumer, car le tabac assèche la peau tandis que la fumée contient des toxines qui creusent les rides, surtout autour de la bouche et des yeux.  

Les auxiliaires de la beauté :

Les vitamines et sels minéraux suivants aident à garder une peau éclatante, des cheveux sains et des ongles vigoureux.
La vitamine A et le Béta-carotène agissent contre l’acné et la sécheresse cutanée.
Ils semblent également posséder une action préventive contre le mélanome malin.
La vitamine C atténue le vieillissement de la peau induit par le rayonnement solaire, la fumée et les polluants chimiques.
La vitamine E et le sélénium favorisent la cicatrisation et limitent le vieillissement de la peau dȗ aux polluants chimiques.
La vitamine F et les huiles végétales nourrissent la peau et aident à lutter contre la sécheresse de l’épiderme.
Le zinc contribue à réparer les lésions épidermiques, et à lutter contre les infections.
Il donne de la vigueur aux cheveux, à la peau et aux ongles, tout comme le soufre.
La peau des fruits et les céréales complètes contiennent du silicium, qui aurait un effet fortifiant sur l’épiderme. 
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Saturday, November 18, 2017

Les Végétariens et les Végétaliens ;

La définition de régime alimentaire végétarien et végétalien, le régime végétarien idéal, le complément alimentaire ;

La distinction entre végétarien et végétalien ;

Les conseilles alimentaires ;

Le risque de carence alimentaire pour ces types de régime alimentaire.
Plusieurs études scientifiques tendent à montrer que les végétariens ont une espérance de vie plus longue que celle des amateurs de régime carné et sont moins sujets aux maladies chroniques.
Il se peut que ces conclusions reflètent tout simplement le fait que les végétariens sont plus attentifs à leur santé.
Quoi qu’il en soit, chacun pourront adopter avec profit un régime de type végétarien un ou deux jours par semaine.

La définition de ces deux types de régime alimentaire :

Les végétariens ne consomment ni viande, ni poisson.
Les végétaliens ne mangent aucun produit d’origine animale ; s’ajoutent donc aux précédentes exclusions les œufs, le lait et les autres laitages, parfois même le miel.

Les végétariens :

Le principal problème des végétariens est la carence en protéines.
Les besoins en protéines sont d’environ 60 à 80 g chez un adulte en bonne santé, et sont plus importants dans certaines circonstances comme adolescence, grossesse et allaitement, surmenage, pratique sportive intense.
Si la céréale, les légumes secs et les fruits oléagineux contiennent tous des protéines, celles-ci sont en général incomplètes, car elles manquent de l’un ou de plusieurs des acides aminés dits essentiels, que l’organisme ne peut produire.
Pour pallier ce déficit, il est important de bien choisir les aliments végétaux, de les varier, et de les compléter par des œufs, du lait et des laitages qui, eux, renferment des protéines complètes.
S’il n’est pas nécessaire d’en consommer à tous les repas, il est sage de manger des protéines animales au moins une fois par jour, et de diversifier les sources de protéines végétales au cours de la journée.

Le régime végétarien idéal :

D’un point de vue nutritionnel, le régime végétarien idéal comporte une grande variété de céréales complètes, de légumes secs et frais, de fruits frais et d’oléagineux comme les noix, les noisettes, etc. complètes par des laitages, des œufs et éventuellement du soja.

Les végétaliens :

Les personnes qui ne consomment aucun produit animal risquent de souffrir de carences nutritionnelles multiples.
L’organisme peut dans une certaine mesure s’adopter à ce régime en assimilant les nutriments de façon plus efficace.
Mais certains, comme le calcium essentiellement présent dans les produits laitiers, ne peuvent être que déficitaires, ce qui pose des problèmes, notamment durant la croissance.
Le déséquilibre de l’alimentation végétalienne s’observe surtout chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou qui ont peu d’appétit.
Dans tous ces cas, des compléments de sels minéraux surtout calcium, zinc, fer, cuivre et de vitamines comme B12, A et D sont indispensables.
Mais la couverture du besoin protéique reste problématique.

Les compléments alimentaires :

Pour pallier ces carences, il est sage de prévoir un apport de vitamine et sels minéraux défini par un diététicien en fonction des besoins spécifiques de chaque personne.

Les conseilles alimentaires :

Diversifiez vos sources de protéines.
Ne prenez pas de thé ou de café pendant les repas, car ces  boissons peuvent entraver l’assimilation de certains sels minéraux.
Consommez régulièrement des légumes et des fruits secs comme lentilles, haricots, pois chiches, noix, amandes, etc.
Mangez des légumes et des fruits frais au moins cinq fois par jour.
Il n’est pas toujours facile d’équilibré un régime végétarien, et plus encore végétalien.
En particulier, un apport insuffisant en protéines se traduit par de la fatigue, par un manque de résistance et par une croissance ralentie chez les enfants et les adolescents.
Il convient alors de consulter un médecin ou un diététicien.
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Friday, November 10, 2017

Le régime alimentaire et le sport ;

Les besoins du sportif, les besoins alimentaires, un régime alimentaire équilibré ;

Le rôle de complément alimentaire dans le sport ;

Comment faire un régime équilibré ;

Le régime alimentaire est essentiel chez les sportifs il s’agit de préparer une compétition, mais également au quotidien pour optimiser les efforts fournis. Par ailleurs, une activité physique intense accroît les besoins de l’organisme en vitamines et sels minéraux antioxydants. Ces nutriments pourraient en effet atténuer les courbatures dues à l’exercice et limiter les lésions des tissus et des articulations provoquées par les radicaux libres.

Le régime alimentaire équilibré :

 Les personnes pratiquant un sport de façon régulière et soutenue doivent dans l’idéal répartir leur apport calorique de la façon suivante :
50 à 60% de glucides, la moitié au moins provenant de céréales complètes, de légumes secs ou de féculents car ce sont les carburants ; 
privilégiés du muscle, et l’énergie qu’ils libèrent est facilement utilisée pour le travail musculaire ;
Jusqu’à 15% de protéines de qualité, nécessaires au renouvellement cellulaire ; 
25 à 30% de lipides, soit environ 80 à 100 g de matières grasses dans un régime à 3000 kcal, en majeur partie d’origine végétale comme huiles d’olives, d’avocats et oléagineux tels que noix, noisettes etc. ou provenant de poissons gras.

Le besoin du sportif :

L’lorsqu’on effectue un effort physique importante, la température du corps augmente et les mécanismes de la transpiration s’en déclenchent. 
Si la perte d’eau n’est pas compensée, les performances diminuent. 
L’organisme assimile, plus vite l’eau si celle-ci est additionnée d’un peu de sel et de sucre mais il faut savoir qu’un excès de sel et/ ou sucre a l’effet inverse et peut même provoquer des crampes abdominales. 
On peut préparer une boisson pour spécialement sport en diluant du jus de fruit ou un fruit pressé dans deux fois son volume d’eau, et en ajoutant 1 à 1,5 g de sel par litre. 
Certaines boissons énergétiques vendues dans le commerce contiennent des sucres simples comme glucose et des compléments des sels minéraux et des vitamines. 
Elles se révéler utiles lors d’un entrainement intensif ou de la longue durée. 
Eviter la caféine, qui accélère la déperdition d’eau sous forme d’urine et peut engendrer une accélération inutile du rythme cardiaque.

 Les besoins alimentaires  chez les sportifs:

Des compléments peuvent se révéler bénéfiques, surtout s’il s’agit de selsminéraux, car ces derniers sont en grand partie éliminés par transpiration. 
Cependant, les excès de compléments nutritionnels n’améliorent plus la performance, et risquent même d’avoir des conséquences fâcheuses sur les résultats. 
Veillez à prendre des doses modérées, sur avis médical. 
En stimulant la résistance du tissue conjonctif, la vitamine C peut limiter les effets des blessures. 
La vitamine A, le Béta-carotène, la vitamine B3, et le sélénium contribuent à atténuer les lésions des tissus dues à l’exercice et à maintenir la performance. 
Un apport équilibré de Sodium et de Potassium optimise la distribution des fluides à l’intérieur des cellules, des tissus intercellulaires et dans le système sanguin. 
Ces sels minéraux sont nécessaires au travail musculaire et préviennent les crampes, ils sont éliminés par la transpiration. 
Essentiel pour les os, le Calcium et le magnésium favorisent la contraction et la détente musculaire. 
Les sportifs assidus doivent consommer une grande quantité d’aliments riches en magnésium, car ce sel minéral est éliminé par la transpiration. 
Le Fer est nécessaire pour régénérer les globules rouges endommagés ou éliminés au cours d’un exercice physique. 
Un déficit se traduit par un manque de résistance et par une plus grande fatigabilité. 
Le Silicium améliore la souplesse des tissus.
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Saturday, October 21, 2017

Comment lutter contre le stress ;

L’Organisme face au stress, la forme optimale, les conseils pour éviter des déséquilibres et de préserver son tonus ;

Les bienfaits des antioxydants ;

Les causes de stress ;

Même si le stress est parfois considéré comme un phénomène récent, générer par la modernité, il est probable qu’il fait partie intégrante de la vie humaine depuis la nuit des temps. Se nourrir, se chauffer et se défendre des prédateurs représentaient jadis autant de facteurs de stress que le sont aujourd’hui le surmenage professionnel, la solitude ou les problèmes financiers.

Organisme face au stress :

1.    La sédentarité constitue un réel problème de santé.
2.    En effet, l’homme d’aujourd’hui ne dispose plus les hormones produites sous l’action du stress, notamment l’adrénaline et la cortisone, qui sont utilisées en temps normale au cours de l’effort musculaire.
3.    Il peut en résulter divers symptômes comme maux de tête, maux de dos, troubles digestifs, intestinaux et urinaire, palpitations et sensations d’étouffement.
4.    Le système immunitaire se dérègle, laissant la porte ouverte aux infections, aux troubles cardiaques, voire aux cancers.
5.    Une personne stressée a besoin d’un apport accru en certains éléments nutritifs, car elle les utilise plus rapidement.
6.    En outre, son organisme produit plus de radicaux libres, substances qui risquent d’endommager les tissus mais qui peuvent être neutralisées grâce aux vitamines et aux sels minéraux antioxydants.

   Une forme optimale :

 L’alimentation fournit le carburant qui permet de faire face et d’aller de l’avant. Cependant, des repas trop copieux et trop lourds peuvent aussi ralentir l’activité, et certains produits considérés comme énergétiques ou stimulant notamment confiseries, biscuits, alcool provoquent des fluctuations de la glycémie responsables d’accès de fatigue au moment où l’on aurait besoin de toutes ses facultés. A l’inverse, en sautant des repas on déséquilibre son régime alimentaire et on devient plus vulnérable aux maladies. Voici quelques conseils permettant d’éviter ces déséquilibres et de préserver son tonus :
·         En cas de petite faim en milieu de matinée ou d’après midi, éviter les biscuits, les gâteaux et le chocolat. Optez pour des en cas sains les fruits frais, fruits secs ou oléagineux comme noix, noisettes, etc. et les légumes frais comme tomates, carottes, etc.
·         Prenez un petit déjeuner copieux puis faites des repas légers, en évitant les plates très gras ou très sucrés.
·         Buvez suffisamment, car la soif peut générer une sensation de faim artificielle. De plus, un déficit en eau gène l’élimination des toxines.

Des antioxydants :

Ø  En période de stress, l’organisme a besoin d’un apport accru en vitamine C, de préférence en plusieurs prises au cours de la journée car elle est rapidement éliminée dans les urines.
Ø  Toutes les vitamines B sont indispensables à l’organisme stressé. Les compléments doivent, si possible être repartis entre différents repas et collation de la journée.
Ø  Les vitamines A et E, le Béta carotène, le zinc, le sélénium, le manganèse et le cuivre sont des antioxydants qui contribuent à neutraliser les radicaux libres.
Le phosphate, le magnésium et le calcium aident l’organisme à lutter contre les hormones du stress. Ils favorisent la détente musculaire et la régulation du rythme cardiaque. 
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Monday, June 19, 2017

Comment protéger le cœur ;

Les risques connus pour la maladie cardiovasculaire, Comment faire l’hygiène de vie et diététique ;

Comment aider le cœur contre la maladie cardiaque ;

Les causes de maladies cardiaques du cœur;

Les maladies cardio-vasculaires se sont considérablement développées dans les pays industriels. Mais elles commencent également à toucher certaines régions du tiers monde dont les habitants ont adopté un mode de vie et un régime alimentaire comparable à celle des habitants de pays industrialisés. Si l’on ne maitrise pas exactement toutes les causes du mal, on commence à mieux les entrevoir.

Les risques connus pour la maladie cardio-vasculaire:

·         Le tabagisme reste la cause de maladie cardio-vasculaire la plus facile à éviter.
·         L’élévation du taux de cholestérol sanguin constitue un indéniable facteur de risque.
·         Il est également probable que certaine carence nutritionnelle s’oppose à une bonne fluidification du sang, ce qui peut favoriser la formation de thrombose ou caillot sanguin.
·         L’hypertension affaiblit le cœur et accroît les risques de maladie cardio-vasculaire.
·         L’obésité, le diabète et le manque d’exercice sont autant de facteurs susceptibles d’augmenter la pression sanguine.
·         Le stress peut lui aussi générer une hypertension en stimulant la production d’adrénaline, surtout si ses effets sont décuplés par l’abus de caféine et d’alcool, ainsi que par un régime alimentaire déséquilibré.
·         L’absence d’exercice ne fait que le muscle cardiaque manque d’entraînement.
·         Or comme tous les autres muscles du corps, il a besoin d’être sollicité pour rester performant.
·         Les antécédents familiaux font que certaines familles semblent plus vulnérables aux maladies cardio-vasculaires que d’autres.
·         Ce facteur de risque peut dans une certaine mesure être compensé par un mode de vie sain.

Comment faire l’hygiène de vie et diététique:

Ø  Cesser de fumer.
Ø  En cas de surcharge pondérale, essayez de maigrir de façon à vous rapprocher à plus ou moins de 10 pourcent de votre poids idéal.
Ø  Consommez beaucoup de fruits, de légumes et de céréales complètes, qui renferment des fibres contribuant à réduire le taux de cholestérol.
Ø  Réduisez les graisses animales provenant des fromages, des charcuteries, des viandes, du beurre, ainsi que les pâtisseries et viennoiseries.
Ø  Essayez de limiter la part des corps gras à 30 pourcent de l’apport calorique total soit environ 50 à 80 g par jour.
Ø  Mangez du poisson gras au moins deux fois par semaine.
Ø  Limitez le sel, le sucre et l’alcool.
Ø  Pratiquez un exercice physique trois ou quatre fois par semaine, mais après 50 ans, il est conseillé de consulter un médecin avant de se mettre au sport voir les besoins alimentaires à l’âge d’adulte.
Ø  Pour une pratique intense et inhabituelle, demandez un avis médical dès l’âge de 30 ans.

   Comment aider le cœur à éviter la maladie cardiaque:

ü  Les vitamines C, B3, B6, E et F, le chrome et le sélénium limitent les dépôts graisseux ou athéromes qui bouchent les artères.
ü  Le magnésium et le potassium régulent l’activité du muscle cardiaque et ont une action bénéfique contre l’hypertension.
ü  Grâce à leur effet antioxydant, le sélénium et la vitamine E semblent réduire les risques de crise cardiaque.
ü  Le zinc accélère la régénération des tissus lésés, mais, à trop forte dose plus de 100 mg par jour, il peut augmenter le taux de cholestérol.
ü  Associé au magnésium, le calcium maintient un rythme cardiaque régulier.
ü  Les acides gras polyinsaturés et mono insaturés présents dans les huiles végétales protègent le cœur en régulant le taux de cholestérol sanguin.
Ces compléments doivent être pris à dose modéré et sur avis médical pour éviter tout déséquilibre nutritionnel. 
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Thursday, June 1, 2017

Comment stimuler les défenses immunitaires?

Les conseils d’hygiène de vie saine, les bienfaits des alimentations équilibrées ;

La mesure à prendre pour rester en bonne santé

Le rôle du système immunitaire dans l’organisme;

Le rôle du système immunitaire est de protéger l’organisme des agressions extérieures. Lorsqu’on est anormalement fatigué et que l’on souffre de rhumes et/ou d’autres infections à répétition, une défaillance du système immunitaire est souvent en cause. Elle peut être due à une sollicitation excessive ou à une carence en certains nutriments. Les conseils d’hygiène de vie donnés ci-dessous visent à préserver ou à renforcer les moyens de défense de l’organisme.

Les conseils d’une hygiène de vie saine:

·         Chacun de nous est exposé à des substances chimiques toxiques d’origine industrielle ou autre, qu’elles se trouvent dans l’atmosphère, dans notre assiette ou dans notre environnement professionnel.
·         C’est au système immunitaire qu’il incombe de neutraliser ces produits nocifs.
·         La première mesure à prendre pour rester en bonne santé consiste ainsi à réduire la charge de travail du système immunitaire, en évitant au maximum les contacts avec les produits nocifs et en adoptant une bonne hygiène de vie.
·         Il est important de limiter sa consommation d’alcool, et de ne pas fumer, voire comment sedébarrasser du tabac.
·         De respecter les mesures de protection réglementaires en portant des masques ou des gants, si l’on est exposé à des polluants industriels.
·         De privilégier les aliments sans additifs, conservateurs, colorants ou arômes artificiels.
·         D’éviter les produits fumés ou grillés, car ils renferment des substances cancérigènes et sollicitent les systèmes de défense de l’organisme.
·         Si vous ne pratiquez pas aucun sport, faites au moins une promenade à pieds ou à bicyclette le week-end, l’idéal étant de passer à deux ou trois sortie par semaine.
·         Les bienfaits d’un exercice physique régulier ont des répercussions directes sur le fonctionnement du système immunitaire.
·         Dans la mesure du possible, essayez de ne pas vivre stressé, ménagez-vous des plages de détente et de loisir, et dormez suffisamment.
·         Enfin, sachez que les allergies affaiblissent les défenses immunitaires.
·         Il est donc, important d’essayer d’éviter les contacts avec les allergènes et de limiter leurs effets grâce aux conseils d’un allergologue.

Les bienfaits des alimentations équilibrées:

Ø  Voici quelques conseils permettant de stimuler le système immunitaire.
Ø  Adopter un régime alimentaire sain par la consommation beaucoup de légumes et des fruits frais, des yaourts et des laits fermentés, une quantité raisonnable de viande et de poisson, peu de matières grasses.
Ø  Eviter de prendre trop de poids, car une surcharge pondérale est un facteur de risque dans de nombreuses maladies dont certains cancers.
Ø  Buvez beaucoup d’eau, et en cas de régime végétarien, veillez à diversifiez les sources de protéines pour éviter des carences en acides aminés essentiels.
Ø  Les vitamines et les sels minéraux suivants, à prendre à dose modérée et sur avis médical, se distinguent par leur action positive sur le système immunitaire.
Ø  Le magnésium, le zinc et les vitamines B, notamment B5, B6 et B9, contribuent à l’efficacité du système immunitaire.
Ø  Les vitamines et les sels minéraux antioxydants, tels que le zinc, le sélénium, les vitamines C, E et P, ainsi que le beta-carotène aident à neutraliser les radicaux libres, toxiques pour les cellules, voir mode de vie de cinquante à soixante cinq ans.
Ø  La vitamine F, les huiles végétales, et la chair des poissons gras sont également bénéfiques.
Ø  L’excès de graisses animales semble diminuer l’immunité et accroitre les risques de cancer du sein, des intestins et de la prostate.
Certains nutritionnistes conseillent de ne pas dépasser 50 gr de matières grasses par jour, et de compléter son régime avec des vitamines liposolubles, comme les vitamines A, D, E et K, en évitant tout surdosage car celles-ci sont stockées par l’organisme. 
Le but principal◄►Santé pour tous ☼ Environnement propre!

Big luck

Loading...